Menu

Sourcier

Connu depuis l’antiquité, l’art du sourcier est toujours pratiqué de nos jours. Décrié en certains moments par les autorités religieuses, paradoxalement, parmi les plus célèbres sourciers, nous trouvons nombre d’ecclésiastiques; citons l’Abbé Mermet (1866-1937), probablement le plus connu.

L’ancienne baguette de coudrier (noisetier) en « Y » est encore utilisée de nos jours. En ce qui me concerne, j’utilise une baguette plastique graduée (invention Landspurg), qui permet de trouver la veine d’eau, les failles, gouffres et les réseaux telluriques. 

Certains utilisent aussi les baguettes doubles en « L » en métal, le plus souvent en cuivre.

En définitive, la baguette n’est que le prolongement du sourcier. Celle-ci augmente son ressenti et réagit en conséquence.

En complément, j’utilise aussi le pendule.

 

Besoin d’eau ?


Que ce soit pour une maison isolée non reliée au réseau, un complément pour un étang, pour abreuver le bétail ou autre, trouver une source d’eau s’avère importante, sinon indispensable selon le cas. Le rôle du sourcier sera de trouver une veine d’eau correspondant au besoin du client. Il devra en définir la profondeur, le sens de l’écoulement, le débit , la qualité (potable ou non, degré, etc). Il va de soi que pour l’eau potable, une analyse devra être effectuée ultérieurement.

En principe, les eaux peu profondes sont sensibles au ruissellement de surface et moins filtrées, donc peu ou pas potables. De plus, leurs débits sont tributaires et plus sensibles à la pluviométrie et fonte des neiges. On trouvera donc une eau de qualité plutôt en profondeur avec un débit plus stable.

Jusqu’à 4 m ~, on pourra utiliser une pelleteuse pour accéder à l’eau. Il faudra alors tenir compte du moment propice par rapport à la lune. De plus, dépassé 4m, il faudra une autorisation auprès des instances concernées pour la recherche d’eau. Pour une veine plus profonde, le recours au forage avec des machines spécifiques s’avérera nécessaire. C’est donc une entreprise spécialisée qui interviendra, avec des coûts en conséquence.

Problème d’eau ?


Remontée d’eau par capillarité, inondation, fuite de canalisation ou d’un étang, tels sont les problèmes souvent rencontrés.

Le sourcier détectera la fuite ou la provenance de l’eau qui pose problème. Cette localisation pourra réduire les frais des travaux ou en tout cas, donnera une vision plus précise des causes.
Les propriétaires pourront apprécier ce service.


Prix minimum d’une intervention : 200.00 CHF

100.00 CHF/hre, si les travaux dépassent 2 heures.
Les déplacements sont compris dans le prix ou négociables en cas de très grande distance

Contact et demande